ReliPress | RELIGIOUS LIFE PRESS
Décembre 2016

Une catastrophe oubliée

Le Mars dernier, il tua quatre sœurs missionnaires de la charité et kidnappa un père salisien. Depuis lors, une escalade de violence et pauvreté.

Presque nous tous, avons oublié le meurtre barbare des quatre sœurs missionnaires de la charité qui eut lieu dans le Yémen, le Mars dernier. Elles étaient en train de travailler dans une maison de retraite quand on a tué douze personnes. On n’as plus de nouvelles du Salisien Indien, P. Thomas Uzhunnlil, kidnappé dans cette occasion.

Pape François, dans le télégramme de condoléances lors de la mort des sœurs de Mère Thérèse, avait écrit : « Que le meurtre des quatre sœurs missionnaires de la charité dans le Yémen, réveille les consciences, conduise à un changement des cœurs et inspire toutes les parties à déposer les armes et à entreprendre un chemin de dialogue ».

Ces Paroles sont restées inécoutées et dans le vide.

Dans les jours passés, la BBC a reporté aux chroniques, le drame du Yémen. Fergal Keane explique comment l’ONU accuse le monde d’ignorer complétement cette catastrophe humanitaire, qu’elle est en train de se consumer depuis 2015  dans une guère civil en cours.

Le Corriere della sera, dans un dossier documenté, reporte : «  plus de six mille mort, 2,5 million évacués, abus, crimes de guères ; hôpitaux, écoles, usines, camps de refugiés bombardés ; plus de 1.000 enfants tués dans des raids et outre 740 morts dans les combats ».

L’agence Fides, elle-même, reporte l’information sur la détérioration de la crise humanitaire a novembre : « dès le moments où se sont repris les combats, le dernier mois de Mars, au moins 10 enfants, d’âge inferieur à 5 ans, sont morts à cause de maladies qui peuvent être prévenues. Le taux de malnutrition continue à augmenter. Actuellement, il y a plus de deux millions de Yéménites mal nourris, y compris 370 enfants. Les Nations Unis ont déclaré que la crise humanitaire dans le pays est en train de croitre et que le 80% de la population ont un besoin urgent de genres alimentaires ».

Ecrire un commentaire

* champ obligatoire

Lettre d'information

S'abonner à la lettre d'information

Suivez-nous sur..